Lecture au coin du feu

 

Si parfois (souvent, toujours) mon imagination déborde, c’est parce qu’il me suffit de peu pour m’égarer. Un livre, une histoire, une époque et me voilà plongée dans un tout autre temps. Dernier exemple en date, La Panthère. Une immersion dans le Paris des années 1920 à 1950, à travers Jeanne Toussaint. Petite fille du bas peuple, qui de Charleroi se hissa jusqu’à la direction de la Maison Cartier, avec pour devise « Dans la vie, c’est marche ou crève ! ».

Outre une histoire d’ascension sociale extraordinaire, sur fond de diamants et d’exception, il est aussi et surtout question du statut la femme des années 20. Non pas la bourgeoise conventionnelle, mais « l’horizontale », la frivole (la non-épousable). A défaut de pouvoir accrocher un homme, elle se construit une dignité toute seule. Son indépendance est une force, son intelligence un passe-droit. Bien plus libérée que nous ne le sommes aujourd’hui, elle bouleverse les codes, fait du sensationnel un style de vie.

Et surtout elle marque l’histoire de la Femme. Jeanne Toussaint et son oiseau tricolore diamanté en cage, narguant l’Occupant en 1940. Gabrielle-Coco-Chanel, son amie de toujours, libérant les tailles enfermées dans leurs corsets. Celle-la même, qui crie au scandale quand « ce rondouillard de Christian Dior  » les remet au goût du jour, 15 ans après. C’est l’époque des années folles, les femmes ont les cheveux courts à la garçonne, et réinventent le glamour. Robes tubulaires, chapeaux cloches, premiers pantalons, et opulence des bijoux extraordinaires. Pierres précieuses et perles rares donnent forme à une horde d’animaux sauvages, de chimères et dragons brillants. Broches, bagues, sautoirs, diadèmes, la limite est repoussée à chaque nouvelle création joaillière…

Grâce à leur génie créatif et à leur volonté de réussir, les plus grandes n’ont pas seulement fait leur place, elles ont marqué à leur façon l’Histoire. Jeanne Toussaint, Coco, Gertrude Stein, Louise Brooks, Joséphine Baker… Ne possédant rien, elles se sont tout permis pour accéder à leur objectif, leur rêve, leur destinée. 

La plume de Stéphanie Des Horts livre une Panthère oscillant entre esthétisme et détermination, passion et déraison… Une biographie dont on s’imprègne dès les premières lignes. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Noisette_Espiègles

Posts created 73

Un commentaire pour “Lecture au coin du feu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.