Cher Père Noël

J’avais commencé ma lettre, il y a quelque temps (bon d’accord, le 26 décembre 2009), sur laquelle j’avais écrit tout ce dont je rêvais d’avoir sous le sapin, en ce 24 décembre.

Père Noël, j’ai été très sage cette année, je n’ai pas dépensé plus que je n’avais sur mon compte (le découvert, ça compte pas), je n’ai dit aucun mensonge (mais si je vous jure, j’avais vraiment trop mal à la tête ce jour-là pour aller travailler) et j’ai été gentille avec mes amis (amis… seulement).

Et cette semaine, incroyable mais vrai (je crois que je m’inscrire à l’émission), j’ai déchiré ma lettre, votre lettre, la nôtre quoi !

Je ne sais pas si c’est la mauvaise humeur des gens dans les boutiques, ou bien cette overdose de « wish list » sur les blogs de fi-filles, les magazines, (ou ce qui me choque encore plus : les gens qui font des listes de Noël… ) mais tout ça m’a agacée, ennuyée, interrogée.

Depuis quand l’occasion du 25 rime avec obligation et profusion ? Ne peut-on pas faire petit, tout au long de l’année à la place de très gros pour oublier le jour d’après ? Ne peut-on pas se contenter de sourire, d’être heureux autour d’un bon repas, simplement ?

Ne peut-on pas apprécier ce que l’on a déjà, pour mieux le garder, l’apprécier, le valoriser ?

Alors cher Père Noël, cette année, je serai ravie bien sûr de tous les présents que je recevrai, mais ce que je veux le plus, c’est pouvoir continuer à faire ce qu’il me plaît, à être en bonne santé et, de mes proches, en profiter. Pas plus !

  

Posts created 73

4 commentaires pour “Cher Père Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.