L’effet papillon automnal

Il y a quelques semaines, Lili est venue casser ma solitude hebdomadaire, pour une soirée filles à base de blablablas, ahahahahah et ohhhhhhhhhh ! Ce genre de « réunions de femmes modernes » a tout d’un rituel : un bon Bordeaux rouge, un repas bio et léger et…. une séance photos. Oui car si je préfère me cacher derrière les mots, Lili elle, c’est une accro de l’image. La victime de la soirée fut ma dernière acquisition en date : une jupe fleurie pour affronter l’automne de façon moins morose. Je ne vais pas vous faire l’apologie de sa coupe taille-haute, de son tissu léger virevoltant au gré des bourrasques et de son confort qui vous fait oublier que vous êtes à moitie nue par -5°. Non. Parce que :

  1. C’est tellement potiche de comparer son vêtement fétiche à une nouvelle histoire d’amour
  2. Un bout de tissu n’est pas une source d’inspiration suffisamment dense pour écrire
  3. Tout simplement, on s’en fout de savoir que je suis super méga happy d’avoir acheté une énième jupe en synthétique

 

Ce que je retiens dans cette histoire, c’est que parfois, il suffit de peu pour se sentir bien et donc jolie. Qu’être à l’aise, ça se voit. Que les doux regards attisent la confiance. Que les compliments renforcent l’estime. Qu’au final, 20€ dépensés pour 1m de tissu fabriqué en Asie, ça suffit à mettre du soleil dans une journée froide d’automne. Pas mal non ?

 

Outfits : Tout H&M, bottines André

 
 

 

Posts created 73

4 commentaires pour “L’effet papillon automnal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.